Hygiène et sécurité UMR1251

Vous êtes ici:  Accueil > Risques spécifiques dans l'unité > Risque gaz

Risque gaz

 

Règles générales de sécurité dans la gestion et l'emploi des gaz neutres, toxiques et inflammables dans les unités de recherche et de service (cliquez ici)

 


Les risques concernant l'utilisation de gaz sont liés : 

- à la pression

- à la manutention

- au contenu de la bouteille


I - Manutention des bouteilles de gaz comprimé :

- s'assurer que les bouteilles sont bien étiquetées, que les bouteilles et les valves sont en bon état.

- fermer les valves avant de déplacer les bouteilles

- laisser les capuchons protecteurs sur les bouteilles lors de leurs déplacements

- transporter les bouteilles debout et bien attachées sur un charriot

- porter des chaussures de sécurité (voir Armand).

 

II - Gaz présents dans l'unité :

1 - L'azote liquide : L'évaporation de l'azote liquide produit de l'azote gazeux dont la densité est supérieure à celle de l'air (d'ou accumulation au sol). L'accumulation d'azote entraine une diminution de la teneur en dioxygène de l'air inspiré pouvant induire une anoxie (nausée, perte de conscience) ou le coma puis la mort selon la concentration. Par ailleurs, l'azote liquide (-196°C) provoque des brulûres graves en cas de contact direct ou en cas de contact avec une pièce refroidie.

--> voir règles de stockage et de manipulation de l'azote liquide

 à ragerder : une petite vidéo sur les risques liés à l'azote liquide


2 - Le dioxyde de carbone (CO2) : Le dioxyde de carbone est un gaz incolore, quasiment inodore et insipide. Il est donc pratiquement indétectable par les organes des sens humains. Le dioxyde de carbone est considéré comme non toxique. Ce n’est pas une matière dangereuse au sens de la réglementation relative à ces substances. L’air que nous respirons contient environ 0,04 % de dioxyde de carbone en volume. Lorsque le dioxyde de carbone a une concentration volumique supérieure aux 0,04 % naturels, il peut être dangereux pour la santé. Suivant la concentration du CO2, on observe différents effets chez l'Homme :

1-1,5% : léger impact sur lemétabolisme au bout de quelques heures

3-5% : migraines, troubles respiratoires et sensation de malaise au bout de 30min d'exposition maximum.

8-10% : crampes, syncope, arrêt respirtoire et mort

>10% : perte de connaissance en moins d'une minute et mort.


III - Conduite à tenir en cas d'inhalation de gaz, vapeurs et aérosols toxiques : cliquez ici


Résultat de recherche d'images pour "news"Compte-rendu du dernier COPIL H S : CR 04/10/19



 

Développé par Cécile RAVIX - Powered by CMSimple| Template: ge-webdesign.de| html| css| Connexion